LA CN-IGMVSS SE FAMILARISE AVEC LA TECHNILOGIE JUNCAO

Depuis le 18 septembre 2019, un expert de la Coordination Nationale de l’IGMVSS séjourne en Chine pour un stage de formation sur la technologie de JUNCAO. Un stage de 45 jours, initié par le Ministère Chinois du Commerce, à travers le Centre National de Recherche de la Technologie de JUNCAO de l’Université de l’Agriculture et de la Sylviculture de Fujian. C’est le Chef de service du Système d’Information Géographique (SIG), Tégawendé Jean-Jacques BAHIRE qui prend part à ce stage.

L’objectif de ce stage est de fournir aux participants des connaissances sur l’application de la technologie de JUNCAO en faveur du développement de l’industrie écologique, la conservation des eaux et du sol, ainsi que la lutte contre la désertification entre autres. Y prennent pays des stagiaires issus d’une dizaine de pays africains francophones, notamment le Benin, le Cameroun, la Guinée-Conakry, le Burundi, le Sénégal, le Congo-Brazzaville, Madagascar et le Burkina Faso.

Le stage s’inscrit dans le cadre de la coopération entre la République Populaire de Chine et les pays en voie de développement, à travers le projet « Aider les pays en développement à réduire la pauvreté, à augmenter les emplois productifs et à améliorer la capacité de parvenir à une agriculture durable à l’aide du transfert de la technologie de JUNCAO » développé en 2017. Ce projet a été mis en place grâce aux Fonds Chine-Nations Unies pour la Paix et le développement, dont le but est de réaliser le développement durable d’ici à 2030.

La mise en œuvre du projet devra aboutir à terme à l’ouverture d’unités de formation et de recherche sur la technologie de JUNCAO dans des universités en Afrique. D’ores et déjà une conférence est prévue en avril 2020 en Ethiopie, sur la mise en œuvre de la technologie de JUNCAO en Afrique.

Fabrice Yi-Bour BAZIE
ATN Communication de l’APEFE auprès de la CN-IGMVSS
fyb.bazie@apefe.org

    PARTAGER via

  • Twitter
NOS PARTENAIRES...