PLANIFICATION 2020 DE LA CN-IGMVSS : LA CN-IGMVSS ATTEND UNE PLUS FORTE IMPLICATION DE SES ANTENNES REGIONALES

La ville de Koudougou dans la province du Boulkiemdé a abrité les 20 et 21 janvier, l’atelier de planification des activités de l’année 2020, de la phase 2 du Programme de Renforcement des Capacités pour l’Initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel (PRC-IGMVSS). Une quinzaine de participants y ont pris part, à savoir les cadres de la Coordination Nationale, ainsi que les quatre (04) Directeurs régionaux en charge de l’Environnement des régions bénéficiaires du programme et leurs responsables de suivi-évaluation. Les participants ont échangé sur la planification de 2020, mais aussi et surtout sur les contraintes et les recommandations pour une mise en œuvre réussie des activités de l’année.

L’atelier de planification est un cadre de travail traditionnel de la Coordination Nationale de l’IGMVSS et ses antennes régionales. Il permet d’effectuer une projection sur l’ensemble des activités de l’année. Il s’est donc agi encore cette année, de planifier de façon détaillée les activités et valider les documents de programmation du PRC2-IGMVSS pour l’année 2020 avec les DREEVCC de la ZI-IGMVSS. Mais avant, les participants ont passé en revue le bilan des activités de l’année 2019.

Cette année, le travail de planification a été désagrégé jusqu’au niveau région : la Coordination Nationale a travaillé à faire ressortir les activités et les budgets annuels qui vont à l’endroit de chacune des régions bénéficiaires du programme. Une démarche grandement appréciée par les uns et les autres. La particularité cette année, c’est que les échanges se sont aussi appesantis sur les contraintes liées à l’exécution des activités au niveau de chaque antenne régionale. Ce qui a permis de dégager les orientations pour une mise en œuvre efficace des activités de 2020.
L’occasion a aussi été saisi pour passer en revue les différents protocoles que la CN-IGMVSS signe avec ses antennes pour la mise en œuvre de certaines activités spécifiques. Il s’agit notamment de l’organisation des Conseils de Direction, des Cadres de concertation régionaux et de la gestion des véhicules.

Conformément au document de la convention de mise en œuvre de Programme de renforcement des capacités et en droite ligne avec les objectifs de la SPA/IGMVSS, le Programme de travail de 2020 comporte quatre (04) résultats dans lesquels sont logés les activités et les sous activités. Il s’agit de :
1- Les organes de coordination et de pilotage de l’IGMVSS sont fonctionnels du niveau local au niveau national et prennent en compte le genre ;
2- Un dispositif de capitalisation et de diffusion de bonnes pratiques de GDT est opérationnel pour la mise en œuvre du SPA/IGMVSS ;
3- Les cadres et agents du MEEVCC impliqués dans la mise en œuvre du SPA-IGMVSS du niveau local au niveau central sont performants pour mettre à l’échelle la Gestion durable des Terres en prenant en compte le genre ;
4- Le processus de mise en œuvre du SPA/IGMVSS au Burkina Faso est expérimenté au niveau d’une commune pilote en prenant en compte le genre pour améliorer la GDT au profit des populations de la zone d’intervention.

Le budget prévisionnel du PTA 2020 du PRC-IGMVSS s’élève à 439 939 970 FCFA dont 405 429 970 en subvention par les partenaires (DGD, APEFE et WBI du) et 34 510 000 CFA en Contrepartie nationale.

Fabrice Yi-Bour BAZIE
ATN Communication de l’APEFE auprès de la CN-IGMVSS

    PARTAGER via

  • Twitter
NOS PARTENAIRES...